Avoir plus chaud dans la maison, pour Zéro euro, ou presque

Venir en aide aux plus démunis, pour qu'ils améliorent leur condition de chauffage dans leur maison ou appartement. Des solutions qui ne coûtent rien, existent.

A Faire connaître à tous ceux qui se trouvent dans ce cas

J.F. MOREL
Economiste
Ingénieur-expert en Construction
Pathologie des Edifices & Thermique de l'habitat
Conseils en Stratégie Administrative et d'Organisation


Bonjour.

En mes qualités professionnelles et mon expérience de plusieurs décennies sur ces questions là, notamment, (je suis un des rares pionniers qui ont mis "sur la table" l'énergie solaire début des années 1970 et mon actif des dizaines d'opérations en la matière), il m'est possible de suggérer ce qui suit pour venir en aide à toute personne qui souffre de n'avoir pas les moyens d'investir pour améliorer ses propres conditions de chauffage, chez soi.

Il fait tellement froid chez eux, pour certaines personnes, qu'il est normal quand on connaît bien la question thermique des locaux, de leur indiquer des solutions à ZERO euro, pour améliorer leurs conditions de vie.

L'isolation d'une maison ou d'un logement peut aussi ne rien coûter, ou presque rien, selon le cas. Travaux très simples à faire soi-même.

1- Pour une maison individuelle :

Pour empêcher au maximum à la chaleur de partir par le plafond :

  • si la maison dispose d'un grenier (ou un volume au-dessus des pièces habitables), accessible, vous avez 2 solutions qui ne coûtent rien, ou presque :
o - récupérez des journaux, ou pub, en grande quantité, de chaque feuille faites-en une boule, mais pas complètement comprimée, de telle sorte que l'air reste malgré tout plus ou moins prisonnier dans la boule de papier.
o - puis, prenez soit des sacs-poubelles de grande capacité (100 litres), soit des cartons, et remplissez-les de boules en question, en s'arrangeant qu'il n'existe pas d'espace entre les boules de papier.
o - confectionnez ensuite comme un matelas d'au moins 20 cm d'épaisseur, en étalant chaque sac-poubelle, bien à plat au-dessus du plafond des pièces habitables, et les mettre les uns à côté des autres, sans laisser de vide entre eux.
o - les cartons dans lesquels vous mettrez des boules de papier (si vous n'avez pas assez de sacs-poubelles) devront aussi être mis en place, en faisant très attention qu'il n'y a pas de vide entre les cartons.
o - mais c'est plus facile à mettre en œuvre avec des sacs-poubelles.
o - cependant, si vous pouvez récupérer des blocs d'emballages en polystyrène (qui vont la plupart du temps à la poubelle,) c'est encore mieux. Dans ce cas, il faudra les briser en petits morceaux (de 2 à 3 cm maximum) et en remplir les sacs en question. Sauf si ce sont des plaques qui pourraient être utilisées directement à plat dans les sacs.

  • Il existe aussi, des supermarchés ( tels que AUCHAN notamment, mais aussi d'autres) qui propose pour 1 euro seulement, de répandre des flocons de laines de verre sur le sol, sur une certaine épaisseur, car c'est un excellent moyen pour ces usines et magasins, d'économiser sur les taxes carbones, en récupérant en quelque sorte, la valeur de taxes, par rapport aux économies d'énergie qu'ils vous font faire.

  • ATTENTION, certains margoulins peuvent se présenter chez vous avec une publicité " isolation de votre maison pour 1 euro ", et ensuite, vous faire des devis, voire vous proposant aussi, des crédits. NE CEDEZ PAS, NE SIGNEZ RIEN. Il n'y a rien d'autre à payer que l'euro symbolique en vigueur dans ce genre d'opération.

  • Pour trouver quelles sont les usines ou magasins pour lesquelles des entreprises interviennent de la sorte, vous pouvez vous rapprocher de l'ADEME, qui saura sûrement vous renseigner. Sinon faire des recherches sur Internet.

  • Dans le premier cas, plus l'épaisseur des sacs est possible, plus l'isolation est importante. Dans la solution que je propose, et si les sacs sont ainsi bien remplis, vous devriez faire environ entre 15 et 20 % d'économie d'énergie, où simplement gagner quelques degrés de chauffage, dans la maison.

  • une autre solution consiste à utiliser un effet THERMOS, donc à réfléchir la chaleur d'où qu'elle vienne en la renvoyant, de là où elle vient, en très grande partie.

  • en utilisant des cartons alvéolés, ondulés de préférence, dépliés, bien à plat en feuilles et non formant une boîte, posés sur le plancher. Mais dans ce cas, sur la face de la feuille de carton qui sera en contact avec le plancher, il faudra y fixer avec une agrafeuse, de l'aluminium ménager qui devra recouvrir toute la surface de chaque feuille de carton. Cependant, il faudra faire une épaisseur uniforme d'au moins 5 ou 6 de cartons, chaque couche posée au-dessus de la précédente, en prenant soin de bien respecter que la face coté plancher soit recouverte d'une feuille d'aluminuim ménager . La face, brillante de chaque couche de carton, est bien mise en œuvre côté plancher de la maison, et non vers le ciel.

  • Vous aurez donc un " sandwich " d'isolation, qui, par réfléchissement de la chaleur, orientée vers les pièces habitables, devrait aussi vous permettre d'augmenter de 3 à 4 degrés, environ, la température de votre maison.

  • Enfin, si vous pouvez investir dans des rouleaux de composés d'isolation multicouches (type ACTIS ou similaire), il faudrait alors prendre des rouleaux composés de plusieurs couches de films aluminés, avec interposition d'une ouate, pour maintenir un écartement entre chaque couche de films aluminés. Chez les marchands de matériaux ou dans des centres comme Castorama, Brico-dépôt, Leroy Merlin, etc…, on trouve de tels rouleaux de 10 à 15 m² de ce genre de produits, à 4 ou 5 euros le m².

  • Mettre de l'adhésif pour maintenir bord à bord, les bandes de cet isolant.

  • Bien sûr, ce produit est fait surtout pour être fixé à la charpente de la maison, mais on peut aussi le mettre sur le sol.

  • Vu les économies d'énergie que cela peut permettre, il est possible de souscrire un petit prêt.

  • Mais si l'on est capable de dérouler ce complexe de films composant cet isolant, on peut aussi mettre à la place, de la laine de verre en rouleaux, d'une épaisseur de 20 cm, au moins. L'économie, et le confort, n'en seront que meilleurs.

Si le volume de la toiture ne permet pas de faire soi-même les travaux décrits, et à condition que ce ne soit pas une toiture plate, la meilleure solution restera celle à 1 euro.

Pour empêcher au maximum à la chaleur de partir par les portes et les fenêtres:

  • si vous avez des volets, des doubles-rideaux, ou simplement des voilages aux fenêtres, les solutions sont différentes.

1) Fenêtres avec volets :

Confectionner des panneaux à l'aide de cartons alvéolés, ondulés, rigides, ou rigidifiés avec des tasseaux, sur lesquels vous fixerez soit une feuille d'aluminium avec du ruban adhésif, soit une feuille d'isolant multicouche, comme celui décrit pour le grenier.

Le panneau ainsi réalisé devra faire toute la surface de la baie, à la dimension entre murs et parois, de toute la baie à isoler. Il faudra le placer si possible au plus près de la fenêtre, soit dans l'espace entre les volets et la fenêtre, soit accroché sur la fenêtre côté pièce habitable. Cette dernière solution sera celle pour le cas où il n'y aurait pas de volets aux fenêtres.

La face brillante, toujours regardant vers la pièce habitable, pour renvoyer la chaleur vers la pièce.

Bien sûr, si vous avez des volets roulants, ou des persiennes repliables, il est de ce fait plus facile pour mettre de tels panneaux entre les volets et la fenêtre.

  • une autre solution existe si l'on ne dispose pas de volet pour ses fenêtres mais d'un rideau double. Dans ce cas, il faudra faire tenir par des épingles, sur le rideau, mais sur la face du rideau côté fenêtre, un complexe de films réfléchissants sur toute la hauteur du double-rideau. Toujours la face brillante, regardant vers l'intérieur de la pièce.

  • là aussi, les économies d'énergie seront importantes, et le confort sera considérablement accru.

ATTENTION, l'erreur la plus souvent pratiquée lors d'une installation de chauffage, consiste à placer les radiateurs, sous les fenêtres. Or, une telle installation favorise les pertes de chaleur pouvant aller jusqu'à 50 % dans une pièce d'habitation dont les fenêtres ne sont pas très étanches. Si ce sont des radiateurs électriques, il faudrait voir à les déplacer en un autre endroit que sous la fenêtre. Et dans ce cas, lors du déplacement du radiateur, en profiter pour mettre entre le mur et le radiateur, un panneau rigide d'isolation, de préférence avec face réfléchissante orientée vers la pièce habitable.

Sinon, si l'on ne peut pas déplacer le radiateur électrique, autant le condamner, et utiliser dans ce cas un radiateur à bain d'huile pour chauffer la pièce, ce sera beaucoup plus efficace. D'autant qu'ils ne coûtent pas cher (mais quand même une vingtaine d'euros en général) et dispose d'une régulation intégrée, grâce à un thermostat qui plafonne la température.

Pour peut que l'on dispose également d'une prise avec minuterie, permettant de régler les plages de coupures et de mises en fonctionnement, sur laquelle raccorder le radiateur, l'économie sera encore meilleure.

Pour la porte d'entrée, celle-ci devra être équipée comme lorsqu'il s'agit d'une fenêtre ne disposant pas de volets. Si la porte d'entrée n'est pas équipée d'un double-rideau, il faudra alors fixer le complexe de films isolants, sur toute la surface de la porte. Toujours face brillante côté intérieur de la maison.

Ce qu'il faut savoir aussi, c'est que les isolations décrites ici, permettent aussi d'avoir moins chaud en été, à condition dans ce cas, de retourner les faces brillantes, regardant vers l'extérieur, pour renvoyer la chaleur vers l'extérieur.

L'isolation des parties pleines des murs :

Si la maison ne dispose pas déjà d'une isolation thermique, il est très fortement probable qu'elle souffre aussi, de condensation sur les murs.

Inutile de gaspiller le peu d'argent que l'on a, à acheter sans arrêt des produits absorbeurs d'humidité.

Il y a une meilleure solution, beaucoup plus économique et plus efficace que les récupérateurs d'humidité. Car la condensation en cause est consécutive à ce que l'on appelle le point de rosée qu'atteint une paroi lorsque du côté extérieur elle a la température beaucoup plus basse, que sur sa face intérieure. Le défaut de ventilation aidant, cette condensation ne s'évacue pas.

Il fait donc améliorer l'isolation de la paroi, et voir s'il est possible (mais c'est plus compliqué) de ventiler la pièce ( quelques 4 ou 5 trous de 12 mm - avec grillage de protection contre les insectes-- en haut d'un des vantaux de la fenêtre, suffiront certainement).

Même si le papier peint existant, ou la peinture, il faudra alors la sacrifier.

Il faudra utiliser des panneaux de polystyrène expansé de 3 cm, au minimum (pas des panneaux de plus faible épaisseur, contrairement à ce que de nombreux vendeurs qui n'y connaissent pas assez dans les magasins de bricolage), mais 5 cm, c'est encore mieux, mesurant 1 mètre 20 de largeur, et 2 mètres 50 de hauteur (pour que cela soit plus facile à poser avec des patins de colle), à mettre partout ou cela est possible dans chaque pièce, mais que sur les parois en contact avec l'extérieur.

Attention, il faut éviter de laisser une couche d'air entre le polystyrène, et le mur, pour éviter les condensations entre les deux.

Ensuite, pour se faciliter le travail, il faudra coller de la toile de verre (ce sont des rouleaux de 25 mètres de long et 1 mètre de largeur) sur le polystyrène, qu'il faudra peindre ensuite, si l'on veut….. mais ça pourra attendre d'avoir quelques euros disponibles pour y procéder.

Pour une maison, de taille normale et conception habituelle, (environ 80 à 90 m² habitables), il faudra compter aux environs de 500 à 600 euros de fournitures pour isoler les parties pleines des murs extérieurs, y compris peinture (qui peut se limiter à une seule couche, du fait qu'il n'y aura pas d'autres travaux de préparation sur  la toile de verre).

Enfin, lorsqu'il s'agit d'une paroi séparative entre un garage (ou autre) et les pièces habitables de la maison, une telle isolation pourrait très bien être mise en œuvre côté garage, afin de ne pas avoir à refaire les peintures côté pièce habitable. Mais la porte séparative avec le garage (s'il y en a une) devra être équipée comme la porte d'entrée .

Pour les chaudières installées dans un garage ou une pièce non chauffée, qui n'a pas besoin de l'être :

Pour éviter le maximum de perte de chaleur, il faudra faire une carapace en laine de verre, contre les parois de la chaudière (tous les côtés et sur le dessus), de manière à récupérer au maximum la chaleur qu'elle rayonne. Mais là, il faudra faire appel à un bon bricoleur, si vous ne l'êtes pas vous-même.

L'isolation thermique des planchers au-dessus des sous-sols :

Là aussi, la solution la plus facile à mettre en œuvre est le complexe de films réfléchissants, multiples, que l'on maintiendra en place grâce, soit à des fils de fer fixés par endroits en sous-face du plancher, par chevillages, si c'est un plancher en maçonnerie ;  soit par agrafages aux poutres apparentes qui seraient en bois.

Sinon, s'il y a de la place entre poutres du plancher, autant y mettre de la laine de verre (au moins 10 à 15 cm d'épaisseur), et maintenue par du fil de fer fixé en sous-face du plancher, en zigzag, elle aussi, pour la maintenir sans risque d'effondrement.

Mais là , c'est travail plus fastidieux.

Enfin, utilisez une technique ancestrale pour réchauffer un lit, voire aussi participer au confort thermique des pièces d'habitation: si vous avez un four de cuisinière ne fonctionnant pas à l'électricité (car elle coûte très cher), placer des briques en terre cuite (de la construction), à raison de deux par lit à chauffer, à chauffer pendant une bonne dizaine de minutes, voire plus, dans le four; puis sortez-les et entourez-les d'un journal ou d'une vielle serviette de toilette (c'est préférable), pour bien les recouvrir de tous les côtés, et placez les dans le lit.

Sinon, utilisez des bouillottes remplies d'eau très chaude, mais c'est plus cher et la sensation de chaleur dure moins longtemps.

***************************************************************************************************************************


Site web créé avec Lauyan TOWebCliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSDernière mise à jour : vendredi 21 décembre 2018